Tourisme, aérien, maritime : Le mémorandum dans le ferroviaire a ouvert toutes les portes espagnoles

1

La signature lundi du mémorandum d’accord de coopération dans le secteur du transport ferroviaire entre l’Espagne et Madagascar a ouvert toutes les portes des structures institutionnelles et privées espagnoles à la délégation du MTTM. Le Ministre du Tourisme, des Transports et de la Météorologie, Monsieur Ulrich Andriantiana dans le cadre de son séjour à Madrid, a reçu l’assurance d’un soutien effectif de la part des personnalités avec qui, lui et sa délégation se sont entretenus.

Appui au tourisme

Le Secrétaire d’Etat au Tourisme espagnol, Mme Isabel Maria Brogera Cortès recevant son homologue malgache à son bureau a affirmé que son département est disposé à aider Madagascar à développer son tourisme. «Après l’accord que vous avez signé avec le Ministre de l’Equipement, Anna Pastor, nous sommes prêts à mettre en place ou à appuyer vos projets dans le secteur du tourisme » a-t-elle indiqué. La responsable espagnole a ajouté que cette coopération peut aussi prendre la forme d’appuis techniques. La technicienne a reconnu que les opérateurs touristiques espagnols sont très peu représentés à Madagascar, mais il est possible d’œuvrer pour que cette situation s’améliore.

2

Une possible mission économique

La délégation du MTTM a également été reçue par le Président de l’Autorité des Ports d’Etat espagnole, Jesus Silva. Ce responsable a manifesté son intérêt et témoigné sa volonté à aider Madagascar. Etant en charge de l’ingénierie des projets d’infrastructures étatiques, cette structure justifie une grande expertise dans les études de projets et en matière d’appui technique. Monsieur J. Silva a demandé au Ministre Ulrich Andriantiana de lui procurer un maximum d’informations concernant la vision de développement de Madagascar ainsi que les projets susceptibles de faire l’objet d’une collaboration.

Le MTTM a surtout insisté durant les différentes visites qu’elle a effectuées sur les besoins en appui technique et le manque d’investissements dans les secteurs dont il a la responsabilité. Pour répondre à l’appel du premier responsable malgache du tourisme, des transports, Monsieur Jésus Silva a affirmé qu’il est possible d’organiser une mission d’opérateurs économiques espagnols dans la Grande île avant la fin de cette année. Par ailleurs, le Président de l’AENA, José Manuel Vargas s’entretenant avec Monsieur Ulrich Andriantiana a fait part de son intérêt à intervenir dans le développement des infrastructures aériennes dans la Grande île. Ce groupement travaille déjà avec de nombreux pays d’Amérique latine et d’Afrique du nord. Elle peut apporter son savoir-faire dans le cadre d’une coopération bilatérale avec Madagascar.

3

MTTM/DirCom