Région Menabe: Des mesures prises pour relancer la destination

Le Ministre du Tourisme, Razafintsiandraofa Jean Brunelle a remis les badges aux guides touristiques professionnels.

Menabe est une des destinations les plus prisées par les touristes, et ce, grâce à l’existence des baobabs et du « fosa » qui sont des espèces endémiques de la région.

Cependant, une baisse de moitié du nombre de visiteurs a été constatée, soit allant de 30.000 nombre d’arrivées en 2017 à 15.000 nombre de visiteurs cette année. C’est dûe notamment à l’insécurité qui a sévi depuis ces derniers mois, sans oublier la menace sur ces espèces protégées en raison des feux de brousse. Des mesures ont été déjà prises afin de relancer cette destination. A titre d’illustration, un poste de sécurité pour les forces de l’ordre a été mis en place dans des zones rouges et une forte sensibilisation de la population locale a été effectuée afin de lutter contre la déforestation et les feux de brousse. Et le calme revient dans cette région depuis ces dernières semaines, selon les témoignages des communautés locales. Le Ministre du Tourisme, Razafintsiandraofa Jean Brunelle accompagné par le Ministre chargé de l’Environnement, Randriatefiarison Guillaume, y ont effectué une visite pour le suivi de l’application de ces mesures prises.

Remise des badges. Ils ont entre-temps assisté à l’ouverture officielle du festival Baobab-Fosa dans sa 2e édition la semaine dernière à Morondava. C’était une opportunité pour solliciter toutes les parties prenantes, à œuvrer ensemble en vue de développer le tourisme régional. Des stands y ont été d’ailleurs érigés afin de mettre en valeur les produits de la région, sans parler de l’organisation d’un grand carnaval qui a vu la participation de tous les acteurs du tourisme. Le Ministre de tutelle a également remis officiellement les badges pour les guides touristiques professionnels. Dans la foulée, les autorités locales ont réclamé l’ouverture d’un aéroport international à Morondava et l’accostage des grands bateaux de croisière au moins trois fois par an pour pouvoir relancer la destination.

CNFEREF. Par ailleurs, la délégation ministérielle a inauguré le Centre National de Formation d’Etudes et de Recherche en Environnement et Forestière ou CNFEREF à Morondava comportant une salle d’interprétation, une salle de recherche et une bibliothèque. Le coût des travaux de rénovation s’élève à 500 millions d’Ariary. Il s’agit d’un centre de recherches et de formations pour les étudiants dans la région de Menabe. Le CNFEREF dispose également d’une infrastructure d’accueil des touristes. « Ce centre de formations s’avère important afin de solliciter tous les citoyens à préserver l’environnement et la biodiversité qui est un produit phare pour développer  le tourisme », a conclu le Ministre du Tourisme, Razafintsiandraofa Jean Brunelle.

Source: Midi Madagasikara du 24 juillet 2018/Navalona R.