Parc national Tsimanampetsotse – labellisé « Réserve de biosphère »

Le quatrième sur la liste. Le Parc national de Tsimanampetsotse vient d’être labellisé « Réserve de biosphère » lors de la 30e session du Conseil international de coordination du programme «Man and biosphere» de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture, qui s’est tenue à Palembang en Indonésie depuis lundi dernier. Ce site rejoindra ainsi le vaste réseau mondial des réserves de biosphère avec les trois autres emplacements déjà labellisés, à savoir les parcs nationaux de Mananara Nord, de Sahamalaza ainsi que de Kirindy Mité. Située dans le sud-ouest de la Grande île, la Réserve de biosphère de Tsimanampetsotse – Nosy Ve Androka représente un merveilleux mélange d’écosystèmes terrestres, marins mais aussi côtiers.

Elle se compose, effectivement, de récifs coralliens, de côtes, de dunes, de marais de mer, de mangroves ou encore de forêts littorales. Et la partie terrestre présente même un certain nombre d’espèces floristiques et faunistiques, avec un taux d’endémisme frôlant les 90 %.

Pour précision, le label de « Réserve de biosphère » est donné aux différentes régions modèles du monde qui concilient la conservation de la biodiversité au développement durable avec l’appui de la recherche, de l’éducation et de la sensibilisation, dans le cadre du programme MAB. Ce nouveau statut signifiera donc qu’il est essentiel de promouvoir dans le Parc national de Tsimanampetsotse un mode de développement économique et social, basé sur la conservation et la valorisation des ressources locales, ainsi que sur la participation citoyenne.

Source : La Vérité du 27 juillet 2018/Rova R.