Nosy Be: une saison touristique qui promet déjà

Le tourisme à Nosy Be traverse une période de prospérité. Du jamais vu depuis plusieurs années, notamment avant la crise de 2009, le taux de remplissage des hôtels atteint 95% actuellement et ce, jusqu’au mois de décembre, selon la directrice exécutive de l’Office du Tourisme de l’île aux Parfums, Henintsoa Ravelonarivo. Jusqu’au mois de juillet, cet organe a enregistré plus de 70% de hausse par rapport à la même période de l’année dernière. « Nous espérons avoir encore plus de réservation, parce que les touristes arrivent notamment au mois d’août et de septembre », explique cette responsable.

L’ouverture du ciel et de l’aéroport de Nosy Be aux autres compagnies étrangères, notamment Ethiopian Airlines, et les multiples communications effectuées ces dernières années par l’Office pour la promotion, au niveau national et international, de la destination sont en grande partie à l’origine de la prospérité du tourisme dans cette ville. Mais il s’avère également que l’événement culturel comme Somaroho qui a coïncidé avec le 15ème anniversaire de l’artiste originaire et très apprécié de la ville, Wawa, également organisateur de ce festival, y est pour beaucoup.

En effet, le festival Somaroho marque le début de l’arrivée en grand nombre des touristes notamment nationaux dans la ville de Nosy Be. Ils se bousculent au portillon et les transporteurs, parce que la plupart d’entre eux choisissent la voie terrestre et maritime pour s’y rendre, ont du mal à répondre à cette forte demande. Idem pour les infrastructures touristiques d’où les difficultés à trouver un hébergement dans cette ville depuis quelques jours.

L’Office du Tourisme de Nosy Be souligne que sa communication était basée, entre autres, sur l’accessibilité de la destination à toutes les bourses. Une campagne de sensibilisation de longue haleine qui porte ses fruits actuellement, car nombreux sont les touristes nationaux qui s’y rendent et qui transmettent, par la suite, de bouche à oreille cette accessibilité de la destination, mais aussi la beauté de l’île aux Parfums qui mise non seulement sur le tourisme balnéaire mais aussi environnemental.

En dépit de ce nouveau démarrage du tourisme dans cette destination phare de la Grande île, l’Office du Tourisme de Nosy Be souligne qu’elle continue de faire la promotion de l’île aux parfums, non seulement au niveau national et international, à travers, entre autres, les manifestations comme le salon international du tourisme (ITM) ou encore le développement des partenariats étrangers, avec entre autres, une importante maison de production roumaine, Eccho Line, qui y produit actuellement une émission de téléréalité, intitulée « Nomade », à diffuser sur les chaînes roumaines.

Depuis le samedi 4 août dernier, une équipe de 150 personnes dont une centaine de concurrents, des Roumains pour la plupart, participent au tournage de cette émission qui, dans le contenu, rassemble à peu près au Kholanta de TF1, sauf que l’objectif est de faire également découvrir la beauté des sites touristiques, les belles plages et tous les atouts de la ville, pour en faire une belle promotion auprès des Roumains.

« D’autres projets visant à promouvoir davantage le tourisme et la destination sont également en pourparlers avec d’autres partenaires », dévoile cette responsable du tourisme de la ville de Nosy Be.

Source : Tribune Madagascar du 07 août 2018/Arena R.