« Lemur Trophy » : Un raid touristique transformé en mission sanitaire

L’objectif étant de faire le tour de Madagascar en véhicules tout terrain comme les 4×4, les quads et les Buggys, et ce, sur plusieurs éditions annuelles afin de découvrir l’authenticité des régions inexplorées.

Le « Lemur Trophy 2017 » a été organisé au départ de Toliara pour rejoindre Fort-Dauphin. Les participants ont fait une compétition amicale tout en découvrant les côtes des régions Vezo, Mahafaly et Antandroy. Lors de cette 2e édition, ce raid touristique a été transformé en  mission sanitaire de prévention compte tenu du contexte de l’épidémie de peste qui est survenue dans le pays l’an dernier, et ce, même si cette partie réservée au raid touristique a été épargnée par cette maladie.

Aventure humaine. Rappelons que le « Lemur Trophy » est un événement organisé à l’initiative du ministère du Tourisme. Son objectif étant de faire le tour de Madagascar en véhicules tout terrain comme les 4×4, les quads et les Buggys, et ce, sur plusieurs éditions annuelles afin de découvrir les pistes, les villages et les régions inexplorées et souvent inconnues dont les curiosités font la beauté de la Grande Ile.  Le « Lemur Trophy », dans son concept même, est à la base une aventure humaine basée sur la solidarité. C’est pourquoi, tous les participants engagés dans cette compétition amicale ont accepté de transporter des matériels de prévention sanitaire tout en assurant la sensibilisation de la population dans des localités desservies par le raid.  Durant le parcours,  les participants au  « Lemur Trophy », accompagnés par l’équipe du BNGRC , ont pu distribuer aux villageois des stylos, des casquettes et des T-shirts ainsi que des produits d’entretien comme des désinfectants, du savon et aussi du matériel de stockage d’eau et gobelets fournis par le PSI et Nickel.

Authenticité. Entre temps, les participants au raid touristique ont pu découvrir l’authenticité de la partie sud de l’île. A titre d’illustration, ils ont pu visiter la Réserve de Berenty qui regorge près de 1 300 lémuriens tout en faisant des allers-retours dans les champs de sisal. Ce produit est exploité pour réaliser des tapisseries, nattes et autres produits décoratifs souvent gérés par des artistes du patchwork. En outre, un regroupement pour un pique-nique au Cap Sainte-Marie distant de 40km de Lavanono, leur a permis d’observer des baleines et des baleineaux. Ceux-ci vont rejoindre leur zone nourricière en Antarctique. Ce n’est pas tout ! Ils ont découvert les trois espèces de tortues terrestres sur place et ont recensé près de 3 000 carapaces sur le Cap Sainte- Marie. Et lors de la dernière étape, les participants au raid touristique ont rejoint la  célèbre plage idyllique de sable fin de Lokaro situé au bord de la mer à l’Est de Fort-Dauphin. Ils n’ont pas non plus résisté à la vente des produits frais comme les crevettes et les crabes des pêcheurs traditionnels.

Vainqueur incontestable. En bref, les participants au « Lemur Trophy » en ont témoigné qu’ils ont bien vécu des moments difficiles mais très agréables durant leurs parcours tout en étant fiers d’avoir réalisé leur mission sanitaire. C’est Jean Thierry, un Réunionnais qui a gagné en finissant premier de toutes les compétitions confondues. Vainqueur incontestable et reconnu par tous les participants, il a emporté haut la main le  « Trophée HISUN ». Son comportement exemplaire vis-à-vis des autres véhicules, son fair-play impressionnant devant les difficultés, son sens de l’orientation lui ont permis d’avaler ses 1217 km en 42 heures sans crevaison, sans aucun accident et panne, alors que d’autres en ont parcouru plus de 1500 km pour un total de 56 heures au volant. La dame Mianoka Andriamandroso, photographe pour « Oxygeniouz Africa » engagée dans cette compétition, est à la 2e place tandis que Gérard Corneil, propriétaire de l’hôtel VATOLAHY à Antsirabe, a fini en 3e place.

Source : Midi Madagasikara du 04 janvier 2018/Navalona R.