Les 22 régions en un clic

[imagemap id= »99″]

DIANA – NOSY-BE

A l’extrême nord de la Grande île, la région Diana est habitée par un peuple d’une hospitalité exemplaire. Le tourisme culturel y est aussi très développé. La population du nord aime partager son mode de vie et sa culture. Les touristes pourront découvrir les distilleries d’Ylang-Ylang. Visiter la région Diana c’est aussi profiter de ses belles plages et admirer ses fonds marins. Ambatolaoka, Andilana, Ambondrona sont des sites incontournables tandis que le Mont Passot donne une vue imprenable sur une bonne partie de la région. La Baie des Russes reste également un endroit très apprécié des visiteurs.
Site web : Région DianaNosy-Be

SAVA

Gâtée par la nature, cette partie de Madagascar semble prédestinée pour l’éco-tourisme avec ses parcs nationaux : Marojejy et Masoala, qui sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. Ces sites abritent de nombreuses espèces végétales et animales endémiques. Les amateurs d’excursion ne bouderont pas leur plaisir. Le temps leur paraîtra même un peu court pour visiter des endroits comme la cocoteraie de la Soavoanio, le lac d’Andohabe ou pour profiter de la beauté de la Baie d’Ampandrozonona dite la baie des pirates.
Site web : Région Sava

SOFIA

Les adeptes du tourisme sportif particulièrement ceux qui pratiquent la chasse et la pêche connaissent la réputation de la région Sofia. Les lacs et les fleuves ouvrent de nombreuses opportunités pour des pratiques sportives diverses. Les villes de cette région se prêtent également à des activités liées à l’écotourisme.
Site web : Région Sofia

BOENY

La région Boeny doit sa réputation à ses richesses culturelles, historiques et architecturales. La population Sakalava bien qu’encore attachée à sa tradition fait preuve d’une hospitalité exemplaire. Boeny dispose également de sites balnéaires, mais l’écotourisme y tient également une place de choix. Parmi les sites à visiter, l’on pourra citer le parc national de la Baie de Baly ; le parc national d’Ankarafantsika ; le parc national du Tsingy de Namoroka. Le complexe Mahavavy Kikony est également un endroit à découvrir.
Site web : Région Boeny

BETSIBOKA

La région Betsiboka est l’une des moins peuplées des régions de Madagascar, mais cela ne lui enlève en rien sa réputation en matière touristique. Impossible pour les touristes ou les voyageurs qui empruntent la Route Nationale N°4 reliant Antananarivo à la capitale de Boeny de ne pas s’arrêter au pont suspendu de Betsiboka, juste le temps d’admirer son impressionnante chute. La région est également qualifiée « la capitale de l’or ». Il est par ailleurs possible de visiter des centres piscicoles dans certains villages de la région.

MELAKY

La région Melaky est dotée de richesses naturelles hautement variées. De nombreux sites d’intérêts touristiques y sont localisés. Les îles barren, un archipel constitué de neuf îlots, à savoir : Dondosy ; Maroantaly ; Manandra ; Lava ; Marify ; Abohazo ; Mboro ; Andrano et Mangily sont d’une beauté exceptionnelle. La région dispose aussi de réserves spéciales en l’occurrence : Maningoza (forêt de Mandilohalika) et Bemarivo où il est possible d’admirer plusieurs espèces d’oiseaux, de mammifères ainsi que de reptiles.

ANALANJIROFO

Destination vacances par excellence, la région Analanjirofo propose de nombreuses attractions touristiques. Outre ses plages réputées comme Foulpointe et Mahambo, les sites balnéaires les plus accessibles de Madagascar, cette partie de l’île offre également des paysages magnifiques. L’île Sainte Marie n’est pas uniquement une destination balnéaire, le canal de Sainte Marie constitue un sanctuaire pour les espèces marines. Les eaux de cette petite île constituent un site d’observation de baleines à bosse durant la période de juillet à septembre.
Site web : Région Analanjirofo

ALAOTRA MANGORO

La région Alaotra Mangoro n’est pas seulement le grenier à riz de Madagascar. Ses villes et ses villages abritent également de sites à vocation touristique. Le parc national d’Andasibe Mantadia n’a pas usurpé sa réputation alors que le parc national de Zahamena n’a pas encore livré tout son secret. Le corridor forestier, le lac Alaotra, la musée de la Gendarmerie ou encore les chutes de la mort sont les incontournables de l’Alaotra Mangoro. La région se prête également aux visites historiques. Pour cela, il faut se rendre à Ambonidobo ou dans le village d’Andreba Gara. D’autres sites peuvent aussi susciter l’intérêt des visiteurs : c’est le cas de la réserve de Vakona Lodge, le site d’Anevoka ou la réserve expérimentale de Vohimana.
Site web : Région Alaotra Mangoro

ATSINANANA

La région Atsinanana est dotée d’un énorme potentiel en matière de tourisme. Cette partie de l’île se démarque grâce à la diversité de ses sites touristiques. Les vacanciers peuvent visiter le grand pont de fer ou partir à la découverte des produits artisanaux de la région. La plage de Tampolo est parmi les plus animées de Madagascar. Les amateurs de randonnées peuvent vivre leur passion en arpentant le sommet de la colline spéciale de Mahanoro. Cette zone abrite également de nombreuses chutes d’eau toutes aussi magnifiques les unes que les autres.
Site web : Région Atsinanana

ANALAMANGA

Analamanga a dépassé son statut de lieu de transit pour les touristes, cette région est dotée d’importante potentialité touristique à tel point qu’elle est devenue une destination touristique à part entière. Ses palais royaux suspendus sur les douze collines de l’Imerina sont des véritables encyclopédies pour les amateurs d’histoire. Ses marchés aux fleurs, ses marchés artisanaux – ainsi que ses boutiques font le bonheur des touristes en quête d’un petit souvenir de Madagascar. La gastronomie constitue aussi une attraction ; les visiteurs peuvent déguster les plats typiques de la Grande île dans les restaurants de la capitale.
Site web : Région Analamanga

ITASY

Située sur la partie moyen-ouest de Madagascar, la région Itasy dispose de divers atouts en matière de produits touristiques. Ses volcans : les dômes trachytiques d’Ingolofotsy et Beteheza suscitent la curiosité des visiteurs tandis que les chutes de la Lily et les geysers d’Analavory ou encore l’Ilot de la Vierge éveillent un intérêt particulier pour les touristes. Les 40 lacs d’origine volcaniques qu’abrite la région de l’Itasy font de cette dernière une destination nature par excellence. L’on citera entre autres : le fameux Lac Itasy, le Lac Kavitaha, le Lac Cratère d’Andranotoraha ainsi que le Lac Amparihy.

VAKINANKARATRA

Région agricole par excellence, le Vakinankaratra est connu pour ses rizières, ses champs de carottes ainsi que ses plantations d’arbres fruitiers. Cette partie de l’île présente également des attraits touristiques intéressants. Ses sources thermales de réputation internationale drainent chaque année des milliers de visiteurs. Des sites exceptionnels comme le mystérieux lac Tritriva continue à attirer les convoitises des plus curieux tandis que le lac Andraikiba reste l’endroit idéal pour ceux qui sont à la recherche d’un dépaysement total.
Site web : Région Vakinankaratra

BONGOLAVA

Au moyen ouest de Madagascar, la région Bongolava est un lieu absolument à visiter à Madagascar. Les touristes peuvent encore admirer les sommets volcaniques. De son sol très fertile, arrosé par le lac Tsiribihina émergent des produits bio qui ne peuvent que faire le bonheur des touristes amateurs de produits frais. Le marché de zébus du Bongolava reste l’un des plus grands et les plus animés de l’île.

AMORON’I MANIA

Facilement accessible, la région d’Amoron’i Mania reste une destination de choix pour les touristes amateurs de produits authentiques. Les artisans faisant preuve d’une grande maîtrise pour le travail du bois perpétuent la tradition du peuple Betsileo à travers la sculpture. Les vanneries fait-mains font également la réputation de cette destination. Le peuple Zafimaniry avec sa culture, son art et son mode de vie suscitera toujours la curiosité des visiteurs. Les villages Zafimaniry ont été proclamés par l’UNESCO comme chef-d’œuvre de patrimoine oral de l’humanité.

VATOVAVY FITOVINANY

Les villes de la région Vatovavy Fitovinany à l’instar de Manakara sont paisibles et accueillantes. Les touristes pourront profiter de la beauté et de l’authenticité des paysages de cette région de Madagascar lors d’une balade sur le canal des Pangalanes. Le parcours de Fianarantsoa vers Manakara à bord du « petit train des falaises » est une expédition à ne pas rater. Les échanges avec les populations permettront aux visiteurs de découvrir le mode de vie et la culture des habitants de cette région.

HAUTE MATSIATRA

La région Haute Matsiatra est mondialement réputée pour la fabrication du papier Antaimoro, qui est un papier incrusté de plantes et de fleurs entièrement naturels. Produit typiquement malgache, le papier Antaimoro est très prisé des touristes. Les visiteurs pourront également aller à la découverte de sites historiques comme le rocher d’Ifanadiana, le tombeau royal de Rarivoarindrano ou encore la montagne d’Ambondrombe. Le marché de zébus est un endroit à visiter. La Haute Matsiatra abrite aussi la forêt d’Anja.
Site web : Région Haute Matsiatra

IHOROMBE

L’Ihorombe est l’une des régions de Madagascar qui accueillent chaque année le plus de touristes. Classés parmi les sites les plus appréciés des touristes du monde entier, les massifs de l’Isalo, se trouvant dans le Parc national de l’Isalo, font la réputation de cette partie de la Grande île. Les grottes d’Andranomilitry ou encore la forêt Analamanara sont également des sites incontournables lorsque que l’on passe par la région Ihorombe.

ATSIMO ATSINANANA

La région Atsimo Atsinanana, outre ses richesses culturelles, présente un intérêt particulier en matière d’écotourisme. La réserve spéciale de Manombo abrite une importante population faunistique, dont la plupart sont des espèces endémiques. Les amoureux de la nature peuvent y observer huit espèces de primates, 58 espèces d’oiseaux, 52 espèces d’escargots sans parler des reptiles, des amphibiens ainsi que des espèces de poissons.

ANOSY

La région Anosy n’est plus à présenter pour les amateurs de sports extrêmes (surf, kite-surf), les eaux de cette partie de Madagascar offrent de nombreux sports adaptés à la pratique du tourisme sportif. Anosy c’est aussi Taolagnaro et ses sites naturels : le parc national Andohahela ; la réserve privée de Berenty. On peut visiter également le lac Anony au bord de la mer. Taolagnaro se trouve sur le chemin des baleines à bosse entre juillet et septembre.

ANDROY

Son écosystème semi-désertique constitue la particularité de la région Androy. Cet environnement quelque peu hostile à longueur de temps a façonné les paysages dans cette partie sud de Madagascar, offrant de magnifiques points de vue pour les amateurs de cartes postales. La forêt épineuse du sud suscite également la curiosité des visiteurs tandis que les tortues et les lémuriens égaient le séjour des touristes. Les passionnés d’histoire ne manqueront pas de poser des questions sur les monuments funéraires Mahafaly.

ATSIMO ANDREFANA

Une biodiversité unique au monde et une population accueillante font de la région Atsimo Andrefana l’une des destinations les plus authentiques du pays. Cette région a effectivement tout pour faire le bonheur des touristes. Le parc national de Zombitse-Vohibasia ou celui de Tsimanampetsotsa sont des sites reconnus des amateurs de voyage nature. Le parc national de Kirindy Mitea refuge non seulement des espèces endémiques, mais aussi de l’ethnie primitive « Mikea » – la population de la forêt. Le parc national est également un endroit qui invite à l’échange. Cette région abrite de même la réserve spéciale de Beza Mahafaly.
Site web : Région Atsimo Andrefana

MENABE

Les aventuriers ne bouderont pas leur plaisir en visitant la région Menabe. Cette partie de l’île offre de nombreux circuits des plus surprenants. Le voyage sur la rivière Tsiribihina offre une expérience inouïe pour les visiteurs. Un passage par le fameux Tsingy de Bemaraha ou la gorge de Manambolo plonge les touristes dans un monde extraordinaire. Menabe rime aussi avec nature. La forêt de Kirindy émerveille les étrangers tandis que l’Allée des Baobabs constitue une attraction touristique à part entière pour cette région.