Les baleines

Conservation

L’Océan Indien a été désigné sanctuaire baleinier par la Commission Baleinière Internationale (CBI) en 1979. Ce premier sanctuaire a pour unique règle de gestion d’interdire la chasse commerciale aux grands cétacés dans l’ensemble du bassin.

Espèces

Au moins 32 espèces de cétacés ont été identifiées dans le sud-ouest de l’Océan Indien lots des survols aériens effectués en 2010, auxquels Cétamada a participé.

Migration

En provenance de l’Antarctique où elles se nourrissent, les baleines à bosse passent l’hiver austral autour des côtes malgaches. Chaque année, elles parcourent plus de 5000 km pour mettre bas et se reproduire dans des eaux plus chaudes.

Chant

Le chant des baleines à bosse est sans doute le plus complexe du règne animal. Les mâles émettent des sons graves ou aiguës afin de construire des phrases répétitives qui forment un thème. Une suite de thèmes forme un chant qui dure environ 20 minutes mais peut se répéter pendant des jours entiers. Durant la saison des amours, les mâles utilisent ce chant pour séduire les femelles.

Observation

L’observation des baleines doit être faite de façon respectueuse pour la préservation de l’espèce. Elle ne dépassera pas 1h pour un groupe de baleines adultes et 30 minutes pour une mère et son baleineau.

Alimentation

Les baleines à bosse se nourrissent exclusivement de krills ou de petits poissons des eaux froides de l’Antarctique et vivent sur leurs réserves de graisse durant leur séjour à Madagascar. Leur technique de chasse la plus connue est d’emprisonner les proies dans un filet de bulles.

Echouage

Les échouages de mammifères marins sont fréquents à Madagascar. La plupart sont dus à des causes naturelles (vieillesse ou maladie) mais ils peuvent résultés d’une pêche accidentelle, ou encore être provoqués par la polluttion (sonore, chimique, déchets, etc).