Tourisme – Les bateaux de croisière attendus

Soulagement. Le secteur du tourisme peut souffler un grand ouf. Le bateau decroisière Serenissima , battantpavillon Saint Vincent & Grenadines est prévu toucher Mahajanga le 11 janvier. Un avis d’arrivée lancé par la société maritime Auximad précise que le navire est en provenance de Nosy Tanikely, Antsiranana et, est à destination de Mahajanga. La position du navire, le « ship position » de « Vessel finder » indique que le paquebot est parti de l’Egypte le mois dernier. « Serenissima débarquera quatre vingt passagers, qui sont prévus aller visiter directement le parc national d’Ankarafantsika. Ils reviendront le jour même et le navire mettra le cap sur Morondava, sa prochaine destination », a fait savoir Toky Armel Ranjatonantenaina, directeur de l’Office régional du tourisme de Boeny (ORTB).

Une bouffée d’oxygène pour le secteur qui a souffert des effets négatifs de l’épidémie de peste pendant près de trois mois. Au total, près de quarante mille touristes ont en effet annulé leur réservation sur la Grande île, dont la majeure partie, des touristes croisiéristes. Ce qui a rétrogradé la lancée du tourisme qui prévoyait trois cent mille touristes en 2017. Néanmoins, un autre paquebot est prévu accoster à Nosy be ce week-end mais selon l’office régional du Tourisme de Nosy be, l’APMF (Agence portuaire maritime et fluvial) n’a pas encore confirmé la venue du paquebot. «Nous le saurons dans peu de temps. En tout cas, nous sommes toujours prêts à accueillir des paquebots », rassure l’Office régional du Tourisme de Nosy be.

Activités
« L’arrivée de Serenissima indique que le tourisme reprend », indique un opérateur touristique à Mahajanga.
« Beaucoup d’activités s’agglutinent autour de l’arrivée d’un paquebot, lesquelles ne dépendent pas trop du nombre de passagers à son bord », explique encore le directeur de l’ORTB. « L’ORTB se chargera de l’accueil des touristes à leur débarquement. Quinze guides accompagnateurs venant de Mahajanga, dix loueurs de voitures, un grand restaurant de Mahajanga habitué des services restauration dans le transport aérien, une vingtaine d’artisans ainsi que les guides locaux sont fin prêts à recevoir ces touristes étrangers », précise-t-il. Le droit d’entrée au parc national d’Ankarafantsika est de cinquante cinq mille ariary par personne, lequel profitera à Madagascar national park (MNP) et à l’ORTB. Le choix des différents prestataires dépend de l’agence de voyage SETAM, agence réceptive et organisatrice du voyage de ces touristes de Serenissima, sur Mahajanga.

Source : L’Express de Madagascar du 04 janvier 2018/Mirana Ihariliva