Tourisme : les tours opérateurs affichent toujours complet

Les opérateurs dans le secteur tourisme restent optimistes, en dépit de la situation qui prévaut à Madagascar, face à la prolifération de la peste dans quelques régions du pays.

La haute saison touristique à Madagascar s’étendra encore jusqu’en novembre. En dépit d’une situation fragile causée par l’épidémie de peste non maîtrisée dans le pays, les touristes ne sont pas découragés. «Aucun changement n’a été constaté depuis l’apparition de l’épidémie de peste dans le pays. Aucune annulation de réservation n’a été enregistrée et nous espérons que cela reste ainsi. Nous avons des réservations jusqu’en 2020  en ce moment», a avancé  une responsable auprès d’une agence de voyages, qui organise également des circuits touristiques, jointe, au téléphone hier. La haute saison touristique n’est donc pas perturbée malgré la situation dans le pays. Néanmoins, les touristes souhaitant venir à Madagascar s’interrogent sur l’évolution des choses. «On a quand même reçu  des appels de l’étranger pour demander des informations sur la situation dans le pays», a poursuivi notre interlocuteur.

L’évolution de la situation à suivre de près

La haute saison débute vers mi-juin pour s’étendre jusqu’en décembre, avec un pic aux mois de juillet, août et septembre. Après les résultats satisfaisants de l’année 2016, les opérateurs entendent poursuivre ce progrès, cette année, à travers quelques stratégies mises en place depuis l’an dernier. L’objectif pour cette année est d’atteindre les

300 000 arrivées touristiques d’ici décembre.

Toutefois, l’évolution de la situation dans le pays est à suivre de près. D’autant qu’une compagnie aérienne d’une île voisine a annulé jusqu’à nouvel ordre les vols à destination de Madagascar. La participation d’un artiste malgache durant un festival organisé à La Réunion n’a pas non plus eu lieu.

Source : Les Nouvelles du 07 octobre 2017/Riana R.